Ludovic Flamant est passé par toutes les écritures : de la poésie au théâtre, à la littérature jeunesse, participant au passage aux publications de la revue Marginales… Il tombe un jour sur les “fichus enfants” d’Edward Gorey et entreprend de disséquer le texte.