Maleficium

Voici la version remaniée mais non expurgée du mythique Maleficium de l’abbé Savoie (1877-1913), prêtre sacrilège qui reçu la confession d’hommes victimes d’étranges maléfices, venus implorer le salut de leur âme souillée par la curiosité et la faiblesse de la chair et qui termina ses jours cloîtré dans un monastère après avoir été mystérieusement frappé de surdité.

Une fresque baroque en huit tableaux, une invitation à voyager aux limites des plaisirs et de la souffrance. Une œuvre rare, parfumée de fantastique, d’exotisme et d’érotisme, portée par une langue somptueuse.

Gagnant — Prix Jacques Brossard
Finaliste — Prix des libraires du Québec 2010
Finaliste — Prix France-Québec

L’évocation

Dans un domaine isolé du canton d’Armagh, à l’est de Québec, l’héritière de la seule mine de sel au pays s’apprête à recevoir l’artisan qui a sculpté, durant dix ans, l’étrange monument funéraire de sa famille. C’est au cours d’un souper où les salières sont pleines mais les verres, vides, qu’elle exhumera pour son hôte tous les secrets du passé – un passé cruel qu’il serait aussi dangereux d’oublier que de vénérer. Une puissante alchimie littéraire où se confondent histoire et légendes.

L’élu du hasard

Enrôlé dans le contingent canadien au début de la guerre 1914-1918, Simon Dulac profite du chaos des tranchées pour entreprendre en secret la recherche du légendaire trésor des Templiers. Une riche tapisserie sur la trahison et les pulsions inavouables qui animent le coeur des êtres en situation d’extrême péril. La guerre, ce jeu de hasard, d’adresse et de stratégie, dévoile chez tous une donne fondamentale qui autrement ne se serait pas révélée.

Le cercle de Clara

Entre Edmond et Clara, une singulière relation a pris forme depuis le jour de leur mariage, qui les fait s’attirer et s’éloigner l’un de l’autre, prisonniers de leurs corps et de leurs pulsions contradictoires. À l’été 1895, dans une Nouvelle-Écosse mi-rêvée, mi-réelle, l’existence de Clara devenue neurasthénique et morphinomane atteint son paroxysme : elle doit sortir de la quadrature de son cercle pour échapper au gouffre de l’hystérie qui l’aspire. L’appel du Nord et de sa pureté transparente pourrait bien lui sauver la vie, surtout si ce Nord est personnifié par le corps, l’esprit et l’âme du capitaine Ian Ryder.

Vous trouverez aussi le fichier suivant :

On a tous les jours 5 ans
Recueil des 5 nouvelles offertes lors des 5 ans d’Alto.