Dans le comté de Mauvouloir, sous l’herbe folle et les années creuses, les morts ne reposent pas en paix.

Un village d’antan aux mœurs sévères, théâtre de la passion interdite entre Sue Ironblood, une Indienne mystérieuse et sauvage, et Violaine, l’aînée de la trinité Murray, un clan pieux et obsédé par les images saintes. C’est dans cette terre de légendes et de racontars, sous les eaux calmes et dans les bois obscurs, que se tisse un drame atroce. Car Mauvouloir est un petit monde prisonnier de montagnes sous un ciel d’acier, un lieu fragile où la réalité se lézarde étrangement, laissant pénétrer les anomalies et les cauchemars.

Tranchant nettement avec les trois romans précédents de Patrick Brisebois, tous chaudement accueillis par la critique, Catéchèse se situe à mi-chemin entre les romans de terroir et d’anticipation. Un récit cru fleurant le souffre et l’eau bénite à travers lequel Brisebois pose un regard sans concession sur les (dés)illusions d’hier, comme celles d’aujourd’hui.

Lire un extrait