Récit d’une passion doublé d’une fresque historique plus grande que nature, Le tombeau d’hiver met au jour les liens qui unissent deux êtres, Jeanne et Avery, aux lieux qui les voient naître, aimer, changer et partir. D’Abou Simbel, dans le désert égyptien, aux villages engloutis d’Ontario en passant par Varsovie, qui ont tous été, d’une manière ou d’une autre, détruits puis reconstruits par l’homme, la romancière et poète Anne Michaels dessine un envoûtant labyrinthe où l’on entre comme dans un temple, une bibliothèque ou un jardin, et dont on sort transformé.

Douze ans après le triomphe mondial de La mémoire en fuite, récompensé par le prestigieux prix Orange et le prix Trillium, l’auteure nous entraîne au cœur d’une formidable architecture romanesque. Ciselant chaque mot, chaque image avec la précision de l’orfèvre, elle nous invite à un voyage aux confins de l’amour et, traquant la présence du passé, élève un flamboyant monument à la vie, à la mémoire.

Traduit de l'anglais (Canada) par Dominique Fortier

Lire un extrait