Qui est William Gasper ? Ce solitaire qui, depuis cinq ans, arpente inlassablement la Lune, une « montagne de nulle part » située en plein coeur du Nevada ? Qui est cet individu dont personne ne sait rien, sinon qu’il préfère la compagnie de la nature à celle des hommes ? Un promeneur mystique ? Un fugitif hanté par son passé? Un sage ou un assassin ? Est-il vraiment seul sur sa Lune ?

Au fil de son ascension, Gasper revisite ses souvenirs, réels ou imaginaires, entrouvrant les portes d’un esprit lucide où subsistent les vestiges d’une existence marquée par la sauvagerie. Comme les paysages qu’il habite et qui l’habitent en retour, le mystère William Gasper ne se livre qu’à celui qui accepte de le contempler dans toute sa terrifiante majesté.

Oeuvre culte depuis sa parution en 1997, L’Homme qui marchait sur la Lune est un récit incisif et noir aux accents fantastiques dont l’atmosphère rappelle Cormac McCarthy et Jim Harrison. Grâce à une narration tendue à l’extrême, Howard McCord propose une randonnée saisissante, une plongée vertigineuse dans les ténèbres qui baignent, parfois, le coeur des hommes.

Traduit de l'anglais (États-Unis) par Jacques Mailhos

Lire un extrait