En librairie le 3 novembre 

Anachronismes délicieux, comiques coups du sort et hybridations improbables composent, entre autres rigolotes anomalies, l’ADN de l’humour de Tom Gauld. Armé de son crayon et d’un large spectre de références qui vont de l’époque victorienne au monde des Jedi et des épées laser, l’inimitable bédéiste dessine un monde décalé d’une apparente simplicité, mais d’une lucidité désarmante.

Comme il l’a fait avec les sœurs Brontë et Shakespeare dans les pages du journal The Guardian, Tom Gauld s’est amusé avec les nanorobots et les théorèmes insolubles dans la revue internationale New Scientist. Rassemblées dans ce nouvel ouvrage dédié à son grand-père biologiste, ses planches donnent un relief humoristique — voire métaphysique — au monde de particules et de lois immuables dans lequel l’humanité tente tant bien que mal d’évoluer.

Traduit de l'anglais par Éric Fontaine
Titre original : Department of Mind-Blowing Theories