Clairvoyantes est une oeuvre unique, un oracle littéraire d’une grande beauté qui nous fait entrer dans l’univers fascinant de quinze autrices, tout en permettant à la lectrice-joueuse ou au lecteur-joueur de vivre une expérience divinatoire hors du commun. 

Instigatrice du projet, Audrée Wilhelmy a rassemblé quinze écrivaines québécoises à l’écriture puissante et dont les voix se font écho autour de ce projet hors norme. La photographe Justine Latour a ensuite créé des images envoûtantes pour accompagner les textes tissés à partir d’objets, de figures et de lieux.

Présenté sous forme de coffret comprenant quarante-cinq cartes et un livre d’interprétation, Clairvoyantes porte la signature graphique d’Alto. Après avoir posé sa question à l’oracle, la lectrice ou le lecteur sera invité·e à tirer trois cartes — un personnage, un lieu et un objet — auxquelles sont associés de courts textes combinatoires oniriques, surréalistes et féministes.

Il est aussi possible de se faire tirer les cartes en ligne via une plateforme réalisée sur mesure par Deux Huit Huit, Compagnie de design, ce qui fait de Clairvoyantes le tout premier oracle littéraire numérique.

45 cartes + 1 livre à 38,95 $ | 4,99 $ en ligne

Lauréat Prix Numix 2023 dans la catégorie “Web et jeu – Production web – Culturel”

Pour vivre l’expérience en ligne, allez sur le site web de Clairvoyantes

ORACLE
L’Oracle a foi en ses prémonitions. Elle cherche le clair-obscur où les ombres laissent place à l’imagination, à l’interprétation des signes que lui envoie le monde. Solitaire, elle aime se promener dans la forêt, observer le bruissement des feuillages, les traces laissées par les bêtes dans les sentiers, le changement imperceptible des saisons. 

L’Oracle représente la force de caractère, la confiance en ses propres perceptions, l’aptitude à lire l’avenir à la lumière du passé et du présent, tout comme celle de prendre des initiatives. 

MAISON
La maison. Une maison. Elle est entourée d’arbres, le bruissement des feuilles en continu en est la trame de fond. La porte est lourde, celle qui l’habite, la possède, peut s’y adosser sans craindre qu’elle craque, s’ouvre. 

Cet arcane peut révéler un besoin de faire nid et une nécessité de revenir à nos origines, à notre creux, là où nous nous appartenons. Il faut prendre possession des lieux, décider comment on s’habite et qui peut nous habiter ou ce qui peut nous habiter. 

FEU
Il arrive que, dans un formidable haut-le-coeur, la femme engendre le feu par sa bouche. D’abord, elle hoquette quelques étincelles, qui montent rapidement vers les cieux : puis, la fumée lui brûle la gorge, des flammes lèchent son palais et, au-dessus de sa tête renversée, les paillettes de lumière oscillent en une étrange constellation.

Reconfiguration fondamentale, le feu est associé aux transformations radicales et vives. En consumant la réalité, il lui confère des propriétés inédites, un aspect neuf : bien que par lui certains états soient perdus à jamais, il révèle parfois des possibilités insoupçonnées. 

AUDRÉE WILHELMY

habite un imaginaire grouillant de bêtes, de femmes sauvages et libres, d’hommes tiraillés par leurs contradictions, de villages inquiétants, de forêts gigantesques et d’océans qui nourrissent, qui avalent. Pour revenir dans le réel, elle construit des chemins de mots, ses personnages la guident dans le décodage d’un monde qu’elle ne comprend pas tout le temps. À travers ses romans Oss (2011), Les Sangs (2013), Le corps des bêtes (2017), Blanc Résine (2019) et Plie la rivière (2021) elle a posé les premiers jalons de ce qui deviendra un univers plus large, porté par les pulsions, la mythologie et les femmes.

Crédit photo : Audrée Wilhelmy

Photographie Justine Latour

JUSTINE LATOUR

est née à Shawinigan en 1985. Elle arrive à Montréal en 2007 après des études en arts visuels qu’elle a menées à Québec et à Lille. Depuis, elle photographie des personnalités du milieu de la littérature, de la danse, du cinéma, tout en continuant à vouloir saisir l’essence de parfaits.es inconnus.es tantôt marginalisés.es, tantôt invisibilisés.es. Sincèrement fascinée par les gens, elle dessine un à un, dans des noirs et blancs intimistes et des lumières douces, celles et ceux qu’elle souhaite immortaliser. Pour elle, la photographie est un antidote à l’oubli et à la mort.

Crédit photo : Justine Latour

MÉLIKAH ABDELMOUMEN

Mélikah Abdelmoumen est née à Chicoutimi en 1972. De 2005 à 2017, elle a vécu à Lyon. Elle est titulaire d’un doctorat en littérature de l’Université de Montréal et a publié de nombreux articles et nouvelles ainsi que plusieurs romans et essais, dont Les désastrées (2013) et Douze ans en France (2018). Elle a été éditrice chez Groupe Ville-Marie Littérature, à Montréal, de juin 2019 à 2021. Son dernier livre, Baldwin, Styron et moi, a été publié chez Mémoire d’encrier en février 2022. Elle est rédactrice en chef de la revue Lettres québécoises.

VÉRONIQUE GRENIER

Véronique Grenier enseigne la philosophie au collégial. Elle est l’autrice du récit Hiroshimoi (2016) et des recueils de poésie Chenous (2017) et Carnet de parc (2019) aux Éditions de Ta Mère et de Colle-moi (2020) à la Courte échelle. Collaboratrice de la section « Idées » du Devoir, elle a notamment été lauréate du prix Jean-Claude Simard de la Société de philosophie du Québec (2017) et du Grand prix du livre de la ville de Sherbrooke (2020).

STÉFANIE CLERMONT

Stéfanie Clermont est née à Ottawa en 1988. En 2017, elle a publié  Le jeu de la musique (Le Quartanier)lauréat du prix Adrienne-Choquette 2018 et du prix Œuvre de la relève à Montréal 2017 du Conseil des arts et des lettres du Québec. Elle vit à Montréal.

CATHERINE LALONDE

Catherine Lalonde est née en 1974 et vit à Montréal. Elle a fait paraître au Quartanier La dévoration des fées (2018), prix Alain-Grandbois 2018, finaliste au Grand Prix du livre de Montréal et aux Prix littéraires du Gouverneur général, ainsi que Cassandre (2005) et Corps étranger (2008), prix Émile-Nelligan, d’abord parus chez Québec Amérique. Elle est journaliste au Devoir.

HÉLÈNE DORION

Depuis la parution de son premier livre en 1983 jusqu’à l’obtention du prestigieux prix Athanase-David pour l’ensemble de son œuvre en 2019, l’auteure, née à Québec, a fait paraître plus de trente ouvrages. Poésie, romans, récits, essais, albums jeunesse, ses livres sont publiés dans une quinzaine de pays et lui ont valu plusieurs distinctions, dont le Prix littéraire du Gouverneur général, le prix Anne-Hébert, le prix Senghor et le prix Mallarmé. En plus de trente-cinq ans, Hélène Dorion a construit une œuvre qui sonde l’intime de l’être et invite à méditer sur la splendeur du monde. Récemment, elle a été finaliste pour le Prix des cinq continents de la francophonie pour son roman Pas même le bruit d’un fleuve.

PERRINE LEBLANC

Perrine Leblanc est née à Montréal. Diplômée en lettres, elle a été correctrice et éditrice avant de faire paraître en 2010 son premier roman, L’homme blanc (Le Quartanier), Grand prix du livre de Montréal, prix littéraire du Gouverneur général et gagnant du Combat des livres de Radio-Canada. Ce roman a été repris chez Gallimard en 2011 sous le titre Kolia, puis en Boréal compact en 2013. Malabourg, paru chez Gallimard au printemps 2014, a été finaliste du prix Françoise-Sagan en France. Gens du Nord a été publié chez Gallimard en 2022.

LOUISE DUPRÉ

Louise Dupré a fait paraître plus d’une vingtaine de titres, qui lui ont mérité de nombreux prix et distinctions, dont le Grand Prix Québecor du Festival International de la Poésie, le prix Ringuet de l’Académie des lettres du Québec et le prix de poésie du Gouverneur général. Parmi ses derniers titres, mentionnons les recueils de poésie Plus haut que les flammes et La main hantée (Éditions du Noroît et Éditions Bruno Doucey), ainsi que les romans L’album multicolore et Théo à jamais (Héliotrope). Elle est membre de l’Académie des lettres du Québec et, en 2014, elle a reçu l’Ordre du Canada  pour son apport à la littérature québécoise.

CATHERINE LEROUX

Catherine Leroux est née en 1979. Après avoir exercé divers métiers, dont celui de journaliste, elle a publié en 2011 son premier roman, La marche en forêt, finaliste au Prix des libraires du Québec. Le mur mitoyen, paru deux ans plus tard, a été couronné du prix France-Québec. Publié en 2015, Madame Victoria a remporté le prix Adrienne-Choquette. Elle a par ailleurs signé plusieurs traductions, dont celle de Nous qui n’étions rien de Madeleine Thien, pour laquelle elle a reçu un Prix littéraire du Gouverneur général. En 2021, le prix Jacques-Brossard lui a été remis pour son roman L’avenir.

DOMINIQUE FORTIER

Dominique Fortier construit depuis une quinzaine d’années une œuvre singulière, au confluent de l’Histoire et de l’imaginaire. Son premier roman, Du bon usage des étoiles, a reçu le prix Gens de mer du festival Étonnants Voyageurs de Saint-Malo, alors que Au péril de la mer a été couronné par le Prix littéraire du Gouverneur général en 2016. Les villes de papier, une plongée dans l’univers de la poète Emily Dickinson, lui a valu le prix Renaudot catégorie essai en 2020 et a été traduit dans une dizaine de langues. Les ombres blanches est son sixième roman.

CHLOÉ SAVOIE-BERNARD

Chloé Savoie-Bernard est née à Montréal, où elle vit toujours. Elle a écrit Royaume scotch tape (poésie, Hexagone, 2015), Des femmes savantes (nouvelles, Triptyque, 2016), Fastes (poésie, Hexagone, 2018) et Sainte Chloé de l’amour (poésie, 2021, Hexagone). Chez Triptyque, elle a aussi dirigé le collectif Corps (2018). En 2020, elle a déposé une thèse la littérature féministe au Québec et est désormais stagiaire postdoctorale en recherche-création à l’Université Sherbrooke et à l’Université Concordia. Elle est aussi directrice littéraire, traductrice et critique. Elle aime le mouvement, la promenade, les textures.

MARIE-ANDRÉE GILL

Marie-Andrée Gill est autrice, poète, scénariste et animatrice de balados de la nation des Pekuakamiulnuatsh. Elle est aussi étudiante au doctorat en lettres à l’Université du Québec à Chicoutimi. Son écriture côtoie l’intime et la relation aux éléments comme guérison et son travail porte sur le rapprochement bienveillant entre les nations. Chauffer le dehors, son recueil de poésie le plus récent, est publié aux éditions La Peuplade (2019).

ÉLISE TURCOTTE

Poète, nouvelliste et romancière, Élise Turcotte a été maintes fois récompensée pour son travail. Elle a notamment remporté le Grand Prix du livre de Montréal pour Guyana (2011), deux Prix littéraires du Gouverneur général, pour son roman La maison étrangère (2002) et pour son recueil de poèmes destiné à la jeunesse Rose : derrière le rideau de la folie (2009), ainsi que le prix Ringuet de l’Académie des lettres du Québec pour L’apparition du chevreuil (2019). En 2011, le Conseil des arts et des lettres du Québec lui a rendu hommage en lui décernant l’une de ses prestigieuses bourses de carrière.

KAROLINE GEORGES

Après des études de cinéma (UQAC) et d’histoire de l’art (UQAM), Karoline Georges amorce une démarche artistique multidisciplinaire où se côtoient la vidéo, l’art audio, la photographie, la littérature et la modélisation 3D. Elle est l’auteure de sept livres, dont Sous béton (finaliste au Prix des libraires du Québec 2012). Elle a reçu en 2012 le Prix à la création artistique du Conseil des arts et des lettres du Québec. Avec son roman De synthèse, elle a remporté plusieurs honneurs, dont le Prix littéraire du Gouverneur général en 2018. En 2021, Karoline Georges a reçu le Prix du CALQ – Artiste de l’année en Montérégie.

CHRISTIANE VADNAIS

Christiane Vadnais est née à Québec en 1986. Son premier livre, Faunes (Alto, 2018), a remporté le Prix des Horizons imaginaires, le Prix du CALQ – Œuvre de la relève dans la Capitale-Nationale et le Prix de création littéraire Ville de Québec – Salon international du livre de Québec. Radio-Canada l’a identifiée comme l’une de ses « jeunes auteures à surveiller » en 2020. Elle a obtenu en 2019 le Prix de l’Institut canadien de Québec pour son engagement envers les nouvelles formes de la littérature ainsi que son rayonnement international.

45 cartes + 1 guide à 38,95 $ | 4,99 $ en ligne
logo alto blanc
logo deux huit huit
Logo conseil des arts du Canada blanc
Logo SODEC Québec blanc

Entrez dans notre histoire!

Infolettre

Nouveau programme de récompenses d'Alto Cliquez ici pour plus d'information