Portrait de Sylvie Nicolas

Poète et écrivain, Sylvie Nicolas travaille comme traductrice de romans, de poésie, d’essais critiques, et d’œuvres multimédia. Deux fois finaliste au prix du Gouverneur général, pur un texte jeunesse (1999) et pour sa traduction de Right Away Monday / Lundi sans faute de Joel Thomas Hynes (2009), elle a signé la traduction des surtitres de l’opéra Pauline de Margaret Atwood, présenté dans le cadre de Québec en toutes lettres (édition 2015), et publiait en 2016, chez l’éditeur Hannenorak, sa traduction de A Really Good Brown Girl / Une vraie bonne petite métisse de la poète albertaine Marilyn Dumont, descendante de Gabriel Dumont, bras droit de Louis Riel. De 2009 à 2014, elle a collaboré au journal Le Devoir comme critique de théâtre à Québec. Elle est l’auteure d’une trentaine de titres publiés, et poursuit en ce moment des études de doctorat en littérature (recherche et création) à l’Université Laval.