Nous aimerions profiter de cette première communication de 2022 pour vous souhaiter nos meilleurs vœux pour la nouvelle année. Que la joie, la santé et, bien sûr, les lectures passionnantes vous accompagnent pendant les douze mois à venir! Dans notre (aparté) de janvier, votre retrouverez Soudain le Minotaure de Marie Hélène Poitras (La désidérata). D’abord publié en 2002 et récipiendaire du Prix Anne-Hébert, ce roman coup de poing fait l’objet d’une nouvelle édition anniversaire revue et augmentée d’une postface de l’autrice. 
Aussi dans (aparté), vous trouverez aussi un rappel de notre promotion numérique de début d’année dont il ne vous reste que 24 h pour profiter! Enfin, nous vous invitons à découvrir un épisode du balado Grand écart auquel Annie Perreault était invitée pour parler de son marathon au Lac Baïkal, ainsi qu’une capsule de la Fabrique culturelle avec Sébastien Chabot qui ravira les amateurs de black métal.

Marie Helene Poitras Crédit photo Charles-Olivier Michaud

Soudain le Minotaure | Marie Hélène Poitras

En librairie le 18 janvier

Au tournant du millénaire, Ariane parcourt l’Allemagne, découvrant les traces de la barbarie des guerres. Elle cherche aussi à surmonter les séquelles d’une autre incarnation de la violence, une agression brutale à laquelle elle a survécu de justesse. Au même moment, dans un pénitencier de l’Ontario, son assaillant macère dans la haine et la rage qui ont fait de lui un prédateur, naviguant entre pulsions et punition, entre ses fantasmes et ses mauvais souvenirs.

Au son de Portishead et de PJHarvey, dans les rues d’un Montréal cru et vivant, ce roman-culte donne la parole aux deux acteurs d’une rencontre fracassante. Loin de toute ambition moralisatrice, Soudain le Minotaure se lit comme une exploration frontale de la violence faite aux femmes. Une lecture qui se révèle, vingt ans plus tard, plus pertinente que jamais, plus déroutante qu’une avancée dans le labyrinthe d’un monstre.

Des échos lors de sa première parution en 2002

Soudain le Minotaure

« Seule une plume furieusement maîtrisée, tranchante comme la lame de l’agresseur, permet l’ardue traversée de ce récit empli d’images révoltantes, d’une vérité crue essentielle à la mise en mots de cet indescriptible cri de détresse. »
Le Libraire

« La force de ce roman tient à ce que l’auteure rend tangibles aussi bien la folie de la violence chez l’homme que ses ravages chez sa victime. »
Elle Québec

« Une analyse vive et profonde des pulsions d’un jeune homme en proie à une colère primitive d’une extrême violence, mais tempérée par le regard humain d’une romancière au ton juste et neuf. »
Le Devoir

« Marie Hélène Poitras exhibe déjà une plume complexe où réalisme, roman noir et fiction intimiste s’entrecroisent sans complaisance. »
Voir

Nos poids lourds à 4,99$ !

Il ne vous reste qu’une journée pour profiter de notre fantastique promotion numérique de début d’année! Nos livres les plus costauds (au plus grand nombre de pages) vous sont offerts à 4,99$ jusqu’au 11 janvier inclusivement. Des romans tels que N’essuie jamais de larmes sans gantsL’âme des horlogesFenêtre sur la nuitLes luminairesDans le noir… assez d’émotions et de pages pour vous tenir au chaud et pour commencer 2022 le cœur léger! Pour voir les titres de la sélection, c’est ICI.

Le balado Grand écart reçoit Annie Perreault

Animé par Jean-Philippe Wauthier (La soirée est encore jeune), le balado Grand écart est écouté religieusement par plusieurs amateur·trices de course à pied, d’entraînement et de nutrition. L’autrice Annie Perreault y est passée juste à la fin de l’année pour y jaser de course, du marathon du Lac Baïkal et de la création de son roman Les grands espaces. À écouter ICI ou sur l’application Ohdio.

Horreur dans la Matapedia

La Fabrique culturelle nous offre un formidable reportage autour de Noir métal de Sébastien Chabot, finaliste cette année aux Prix littéraires du Gouverneur général. Au menu, la Matapédia comme centre du monde, les opéras de Wagner et, bien sûr, la musique black métal!


Entrez dans notre histoire!

Infolettre