Lire plus loin

Lori Lansens

Cette petite lueur - Lori Lansens

Fiche de lecture

En 2024, au coeur d’une Californie où la droite religieuse s’impose en autorité, Rory Miller et sa meilleure amie, Feliza Lopez, sont accusées d’avoir fait exploser une bombe dans leur école privée le soir du Bal de la pureté américaine. Leurs têtes sont mises à prix, elles sont recherchées de toutes parts. Terrorisées, les deux adolescentes trouvent refuge à l’intérieur d’une remise dans les montagnes dominant Malibu, à l’abri des drones qui les traquent. Rory reste à l’affût de ce qui s’écrit sur Internet, convaincue qu’elles sont victimes d’un complot fomenté par les Croisés, des croyants antiavortement qui prônent la virginité jusqu’au mariage. Sur son blogue intitulé Cette petite lueur, elle conteste ce nouvel ordre et relate les quarante-huit heures les plus éprouvantes de sa jeune vie.

Un roman haletant doublé d’une mise en garde contre les dérives possibles de nos sociétés, qui aborde aussi la fragilité des droits que nous croyons acquis. Lori Lansens, à qui l’on doit Les Filles et Les égarés, a donné naissance encore une fois à des femmes inoubliables.

Traduit par Lori Saint-Martin et Paul Gagné

Titre original: This Little Light

Faits saillants

  1. Une réflexion politique sur les inégalités, notamment sur le sexisme et le racisme, traverse le roman.

  2. L’histoire est écrite à la première personne et ne représente que le point de vue de Rory, la narratrice.

  3. Il s’agit d’une dystopie, c’est-à-dire d’une histoire qui décrit un monde imaginé sombre.

  4. Des mots ou de courtes phrases en anglais et en espagnol sont inclus, sans traduction.

  5. Plusieurs mentions de personnages, de faits et de lieux réels donnent à l’histoire un effet réaliste. Notamment, il est question de la famille Kardashian et de leur émission de téléréalité, d’Anne Frank, du livre Les sorcières de Salem, de l’Ancien Testament, de Greta Thunberg, etc.

  6. Avertissement : Le roman comporte des représentations de violences à caractère sexuel.

Informations pédagogiques

Époque·s

2024

Lieu·x

Calabasas, Californie

Thèmes

Féminisme, religion, montée de l’extrême droite politique, droit à l’avortement, adolescence, inégalités sociales, sexualité, violences sexuelles.

Style et construction du récit

Le style est réaliste et beaucoup de dialogues sont insérés dans la narration. La narration est truffée d’anglicisme et de tics de langage pour coller à la voix de l’héroïne de seize ans. Le récit se déroule de manière chronologique, mais la narration fait plusieurs incursions dans le passé pour permettre au lecteur de comprendre le contexte et d’en apprendre davantage sur les personnages. Seul le dernier chapitre, un dernier billet de blogue, est écrit par un personnage différent : la maman de Rory. Celle-ci nous renseigne sur le dénouement de l’aventure vécue par sa fille.

Pistes de réflexion

  1. Proposez aux élèves d’imaginer une histoire dystopique et de l’écrire à la manière d’un blogue. Invitez-les à donner un titre à leur publication.

  2. Le récit de Lansens fait des liens avec l’actualité contemporaine, notamment en ce qui concerne le droit à l’avortement aux États-Unis et à la crise climatique. Demandez à chacun·e de choisir un article de journal traitant de l’actualité politique et de le comparer avec le contenu du roman. Les conditions de vie des personnages ressemblent-elles à celles du vrai monde? Est-ce que, par la fiction, Cette petite lueur nous renseigne sur la réalité?

  3. Pour donner un effet réaliste, la narration comporte des anglicismes et des mots de vocabulaires généralement employés par les adolescents. Demandez à la classe d’en relever quelques exemples et de les commenter. Trouvent-ils l’effet réussi? Proposez-leur ensuite d’inventer des personnages (nom, âge, origine, classe sociale) et de rédiger un dialogue entre ceux-ci.

En complément

Lectures

Les filles et Les égarés, romans de Lori Lansens

La servante écarlate et Les testaments, romans de Margaret Atwood

Les sorcières de Salem, pièce de théâtre d’Arthur Miller

L’année de grâce, roman de Kim Ligget

Le journal d’Anne Frank, livre d’Anne Frank

Oscar De Profundis, roman de Catherine Mavrikakis

L’hiver nucléaire, série de bande dessinée de Cab

Vers d’autres arts

La servante écarlate, série télé de Bruce Miller disponible sur Crave

Black Mirror, série télé de Charli Brooker produite et diffusée par Netflix

Désobéir, série télévisée d’Alexis Durand-Brault

Extraits

  1. Page 60

    Je reste donc dans cette remise crasseuse, où je saigne à tout-va sur ma robe puisque les essuie-tout ont été trempés en deux secondes. Dégoûtée de moi-même, logique de la Bible à propos des femmes et de leurs pertes mensuelles. La Bible accable de honte les femmes menstruées en les qualifiant d’intouchables et d’impures, mais, ai-je soutenu, il s’agit d’une fonction corporelle essentielle à la reproduction. Pourquoi Dieu n’a-t-Il pas enjoint au peuple élu de célébrer la femme qui saigne et, pendant qu’Il y était, de lui offrir des truffes en chocolat et de lui faire couleur un bain chaud ?

  2. Page 299

    Un jour dans un avenir très, très lointain, je ferai lire ce blogue à mes enfants. Je leur raconterai la folle aventure que nous avons vécue, ma meilleure amie, cette autre enfant et moi : Nous avons survécu et voici le compte rendu, minute par minute, que j’ai établi pour la postérité. Peut-être le monde sera-t-il encore sens dessus dessous lorsque j’aurai des enfants. Raison de plus de leur parler de résistance. Je veux élever des enfants qui n’ont pas peur de prendre la parole, de poser des questions, de se remettre en question, eux et les autres, d’aller au fond des choses. J’espère aussi que je serai un modèle en la matière. Je suppose aussi que je devrai leur dire qu’il est permis de dire des gros mots vu que leur mère était mal embouchée.

Nouveau programme de récompenses d'Alto Cliquez ici pour plus d'information