Prix littéraire

Annie Perreault

La femme de Valence

$14.99$23.95

La femme de Valence de Annie Perreault

Effacer
ISBN : N/A

Espagne, été 2009. Pour Claire Halde et les siens, cela s’annonçait comme une villégiature tranquille : trois jours à Valence au milieu d’un été sans pluie, un hôtel avec piscine pour fuir la chaleur étouffante.

Mais les voyages ne sont jamais sans histoire et le ciel n’est pas toujours bleu. Voilà qu’une femme en détresse s’avance sur le toit-terrasse du Valencia Palace. Elle confie son sac à Claire. Puis, elle disparaît.

L’escapade cède le pas aux virevoltes de trois destins de femmes marquées par un drame commun. L’une est un fantôme de passage dont le corps fend l’air. L’autre court sans reprendre son souffle sur les traces de sa mère. Et puis il y a Claire, à la dérive dans une mer de brouillard depuis qu’elle a laissé mourir une femme.

Roman de la consolation, hypnotisant entrelacs de chutes horizontales, La femme de Valence confronte avec aplomb et un sens aigu de l’évocation les délicates questions de l’empathie, de l’indifférence et de l’attachement.

 

Finaliste
Prix des Rendez-vous du premier roman – Lectures plurielles
Finaliste
Prix Ringuet de l'Académie des lettres du Québec
Finaliste
Prix Hors Champ

Échos

Anne-Frédérique Hébert-Dolbec

Le Devoir

«Son humanisme et sa prose sont d’une incroyable justesse. Annie Perreault offre un premier roman frappant et prometteur, une réflexion intelligente et dosée sur les tourments de l’âme humaine qui force l’introspection en abordant les ravages de l’indifférence et la puissance du dévouement.»

Josée Boileau

Journal de Montréal

«Tout dans le roman est à la hauteur de cette description, aussi précise que vivante. Le vocabulaire n’est pas choisi pour faire de l’effet, mais par souci d’une juste évocation. Une réussite. […] Et c’est en comparant ce roman à tant d’autres fictions qui se publient que l’on constate qu’on croise peu souvent une telle minutie dans le choix des mots, complètement au service du propos. Du bonheur pour les amoureux de la langue, et la découverte d’une auteure à suivre.»

Isabelle Houde

Le Droit

★★★★★
«Un roman où l’immobilisme s’entrechoque avec la fuite en avant, et où l’on sent aussi que la fiction a réellement fait son travail de transformation d’un fait vécu par l’auteure. À la fois troublant et beau.»

Mario Cloutier

La Presse +

«Avec un style finement ciselé, la romancière explore les idées de fuite vers l’avant, d’impuissance devant l’inexplicable et de l’entre-deux de l’empathie. Sisyphe n’a plus ici de rocher à pousser en haut de la montagne, il court jusqu’à la douleur extrême et, pas nécessairement, physique.»

Marie-Louise Arsenault

Plus on est de fous, plus on lit, Radio-Canada

«À lire!»

Nathalie Roy

Salut Bonjour Weekend

«Un roman coup de cœur qui aborde avec finesse les questions de l’empathie, de l’indifférence et de l’attachement.»

Claudia Larochelle

L'actualité

«Oscillant entre la tragédie et la lumière, ce premier roman vibrant interpelle le lecteur dans son rapport à la compassion et à l’empathie.»

Marc-Antoine Auger

Impact Campus

«[…] c’est un très beau roman sur la relation mère-fille, le mariage, l’empathie et le dépassement de soi, sur fond de mystère “hitchcockien”.»

Sarah Lamarche

La recrue

«L’organisation créative du texte met en valeur la grande force de cette écriture : le rythme. En quelques mots bien choisis, elle convoque une image, distille une sensation, puis, en l’espace de quelques enjambées, de quelques virgules, on est ailleurs. C’est dans cette succession rapide que la magie opère, comme quand les couleurs d’un paysage qui défile se fondent les unes aux autres pour en créer de nouvelles.»

Cécile Gladel

Ici, Radio-Canada

«L’histoire de La femme de Valence mélange habilement la fiction et la réalité, sans qu’on sache ce qui est vrai ou faux.»

Yvon Paré

Littérature du Québec

«Un très beau roman, une écriture vive qui ne vous lâche jamais.»

Anne-Frédérique Hébert-Dolbec

Le Devoir

«Avec une prose d’une remarquable justesse et une maîtrise impeccable du rythme, Annie Perreault explore les conséquences physiques et psychologiques de l’anxiété avec intelligence et sensibilité.»

Victor De sepausy

ActuaLitté

«Bouleversements en cascade dans une atmosphère cinématographique.»

Autrice

Annie Perreault

Née au milieu des années 1970 sur le boulevard Taschereau, Annie Perreault n’a d’autre choix que de grandir avec des envies de dépaysement. Elle fomente des plans d’évasion : chercher la beauté et la poésie dans les livres, les films et les voyages. Diplômée de l’Université McGill en études russes et littérature française, elle publie en 2015 L’occupation des jours (Druide), recueil qui lui vaut une mention d’honneur du prix Adrienne-Choquette. En 2018, La femme de Valence (Alto) est finaliste aux Rendez-vous du premier roman – Lectures plurielles puis paraît en France (Le Nouvel Attila) et en anglais au Canada (Qc Fiction). 

Crédit photo : Justine Latour

Aussi chez Alto