Clint Hutzulak

Point mort

$23.95

Point mort de Clint Hutzulak

Effacer
ISBN : 2-89518-206-X

Stace, un truand de bas étage, revient en ville après un an et demi d’absence. Il a des comptes à régler, surtout avec sa femme, Lillis Rae. Avant de pouvoir mettre ses plans à exécution, il est toutefois victime d’une overdose qui le fait basculer dans l’antichambre de la mort.

Ce dernier se retrouve alors dans un ancien pavillon de chasse devenu le lieu surréaliste et tragicomique où les disparus doivent mettre leurs affaires en ordre avant de trouver le repos. C’est là, dans cet espace clair-obscur où se frôlent de tout près le monde des vivants et celui des morts, qu’il devra chercher à faire la paix avec son passé.

Point mort est un roman noir singulier, cru, dérangeant et étrangement beau à la fois. Un livre finement assemblé, comme un élégant casse-tête existentiel où le terre-à-terre et le sordide côtoient l’essentiel.

Traduit par Rémy Charest

Titre original: The Beautiful Dead End

Nous, les morts de ce monde, sommes partout.

Échos

Douglas Glover

« C’est une histoire de fantômes, un polar et un roman d’amour tout à la fois. Un livre admirable, magnifiquement triste. »

W.P. Kinsella

Books in Canada

« Un premier roman saisissant, puissant, effrayant, sexuel, d’envergure existentielle. Hutzulak est un écrivain qu’on devra surveiller et probablement craindre. »

David Homel

La Presse

« L’univers de Hutzlulak est un énorme cauchemar dont on ne réveille pas. »

Matthieu Simard

Le Libraire

« Un roman gris plutôt que noir, entre la vie et la mort, entre les intentions et les gestes. L’érotique tempérée qui termine ce voyage est d’une beauté divine. »

Louis Hamelin

Le Devoir

« C’est donc ça, le point mort de Clint Hutzulak : celui où la mémoire de tout ce qui fut fuit un jour, “où notre propre histoire n’est plus vraiment la nôtre”. »

Auteur

Clint Hutzulak

Né en Ontario, Clint Hutzulak a habité un temps à Bogotá puis à Calgary avant de faire carrière à Victoria dans le domaine du design graphique. Artiste touche-à-tout, il a fondé un festival de performance en plus d’écrire pour le théâtre, tout en demeurant très proche de la culture émergente en Colombie-Britannique. Il a un temps quitté le Canada pour s’établir en Nouvelle-Zélande pour ensuite revenir au pays, où il travaille à l’écriture d’un deuxième roman.