En librairie le 8 février 2022

Une IA dans un corps de rat se rebelle. Une adolescente est maintenue captive à bord d’une île flottante pour millionnaires survivalistes. La mémoire d’un peuple s’écrit spontanément sur la peau de ses îhkwewak. Un camp de résistance autochtone accueille celleux qui refusent de participer à la colonisation interplanétaire. Une jeune fille bispirituelle rédige un manuel de survie à l’intention de ses semblables. À travers de bouillonnants récits d’anticipation, une chose a toujours le dessus : l’amour, sous toutes ses formes.
Sous la direction de Joshua Whitehead, étoile montante de la littérature indigiqueer, L’amour aux temps d’après est un projet collectif unique en son genre, au confluent de la science-fiction, de la culture queer et de la tradition autochtone. Neuf auteur·es des Premières Nations y imaginent des personnages LGBTQ2S+ dans un monde post-apocalyptique, mais sous l’angle de l’utopie, de l’espoir et de la solidarité.
Avec force, audace, une grande empathie et une imagination grisante, ces écrivain·es dansent entre futurisme et tradition, entre colère et rédemption pour former cette ode composite à la ténacité de la vie, à la beauté du monde et à la résilience de celleux qui l’habitent.

Sous la direction de Joshua Whitehead, avec les textes de Nathan Adler, Darcie Little Badger, Gabriel Castilloux Calderon, Adam Garnet Jones, Mari Kurisato, Kai Minosh Pyle, David Alexander Robertson, jaye simpson et Nazbah Tom.

Traduit de l'anglais par Sophie Voillot
Titre original : Love After the End

Lire un extrait