Mariana Enriquez

Les dangers de fumer au lit

$15.99$25.95

Les dangers de fumer au lit, recueil de nouvelles de Mariana Enriquez traduit par Anne Plantagenet

Effacer
ISBN : N/A

Avec une tendresse évidente pour les marginaux et les opprimés, pour ceux et celles qui souffrent ou qui errent, les douze histoires qui composent Les dangers de fumer au lit laissent voir les entrailles corrompues de certains pans abîmés de l’histoire contemporaine. Mariana Enriquez (Notre part de nuit, Prix des libraires du Québec) possède une plume à l’extraordinaire pouvoir évocateur. Elle manie avec brio les codes de l’horreur tout en apportant au genre sa voix radicalement moderne et engagée. Provoquant à la fois fascination et répulsion, elle démontre à coups d’électrochocs que l’horreur est assurément humaine.

Une jeune femme est écrasée par le poids des peurs ancestrales ; des enfants abandonnés diffusent leur puanteur pour qu’on ne les oublie pas ; deux admiratrices dévorent le cadavre de leur idole… La sombre impératrice de la littérature sud-américaine nous précipite dans une vertigineuse descente à la suite d’adolescents torturés, de fantômes à la dérive et de femmes affamées, dans les voies les plus souterraines de la sexualité, du fanatisme et des obsessions.

Traduit par Anne Plantagenet

Titre original: Los peligros de fumar en la cama

International Booker Prize (finaliste)
Los Angeles Times Book Prize (finaliste)
Ray Bradbury Prize (finaliste)
Kirkus Prize (finaliste)
Coup de coeur Renaud-Bray
Les libraires conseillent : sélection de juin 2023

Échos

Anne-Frédérique Hébert-Dolbec

Le Devoir

★★★★

«Mariana Enriquez est de ces voix uniques que l’on s’évertue sans succès à classifier, comme si l’on doutait qu’une telle créativité, lucide, gothique, résolument punk, puisse être autre chose que la somme de siècles d’innovations et de génies littéraires.»

Iris Gagnon-Paradis

La Presse

7,5/10

«Il y a dans cet imaginaire exalté, où les morts viennent hanter un monde corrompu et puant, quelque chose qui nous happe et nous fascine, dont on est incapable de détourner le regard. »

Thierry Clermont

Le Figaro Littéraire

«Fantastique, horreur et épouvante, onirisme et surnaturel, règne de l’incongru, errance sociale, indigence morale, misère sexuelle, spiritisme, sur fond de rock sombre ou de guitares saturées et démoniaques… Tel est l’univers de la virtuose argentine Mariana Enriquez […]»

Elsa Pépin

Les libraires

«Avec plusieurs scènes et personnages récurrents, Enriquez propose une ode à l’étrangeté, un univers scabreux, glauque et tragique, mais aussi drôle et déstabilisant.»

Fabienne Pascaud

Télérama

«Effroyable livre. […] Son réalisme fantastique brasse ainsi la politique et l’onirique, nos fantasmes les plus sordides et nos prières les plus incandescentes. Tout peut arriver dans cet univers crépusculaire et pourtant brûlé de soleil, diaboliquement sensuel. Comme d’un tunnel de cauchemars et de rêves insensés.»

Marianne Payot, Louis-Henri de La Rochefoucauld et Pauline Leduc

L'express

«[Parmi] les livres à ne pas manquer [:] Les Dangers de fumer au lit, recueil de nouvelles horriblement beau.»

Élise Lépine

Le Point

«Mariana Enriquez ne cultive pas le happy end, n’occulte pas la méchanceté du monde. Mais ce traitement à vif se fait au contrefort d’un sens aigu de la beauté, une beauté morbide, impétueuse, née de la rage de vivre de chaque personnage et du talent fou de l’autrice.»

Laëtitia Favro

Le Journal du Dimanche

«Si Stephen King devait se choisir une héritière, ce serait à n’en pas douter Mariana Enriquez […] Douze histoires à l’atmosphère étouffante, poisseuse et dérangeante, qui font osciller le lecteur entre fascination et répulsion mais ne le laisse en aucun cas indifférent.»

Kirkus Reviews ★

«Un ensemble troublant de contes argentins gothiques, à la fois habiles et incisifs… capable d’absorber insidieusement le lecteur, comme des sables mouvants.» 

Publishers Weekly ★

«L’amplitude de l’imagination d’Enriquez et son appétit vorace pour les scénarios morbides atteignent des sommets sublimes. Les lecteurs les plus aventureux seront récompensés lors de ces incursions au coeur du macabre.» 

Booklist

«La prose simple et le ton direct d’Enriquez tranchent avec le caractère débridé et renversant de l’action qu’elle dépeint.» 

The New York Times Book Review

«Les pires horreurs sont rapportées d’un ton superbement neutre… Les intrigues d’Enriquez dégénèrent avec une délectable rapidité.» 

Chicago Review of Books

«Des histoires d’esprits et de disparitions qui, à travers des intrigues aussi captivantes que glaçantes, abordent les mystères du deuil.» 

Émilie Carpentier

Les libraires

«On sait que ce ne sont que des histoires et pourtant, bien présents sont les frissons qui nous parcourent l’échine. Une lecture hors du commun pour lecteurs et lectrices averti.es!»

Yvon Paré

Blogue

«Et quelle conteuse remarquable que Mariana Enriquez ! Elle m’a entraîné là où elle le souhaitait avec une habileté déconcertante. Le souffle et la justesse de son écriture m’ont poussé dans des mondes qui m’ont laissé pantois.»

Anaïs Paquin

Solaris

«Avec Les Dangers de fumer au lit, j’ai eu l’impression de visiter les catacombes les plus sombres de la psyché humaine et de découvrir qu’elles étaient sans issue. Telle est l’horreur chez Mariana Enriquez : des dédales couleur encre où la seule lueur est celle d’une flamme qui se changera en incendie.»

Les librairies

«La question se doit d’être posée: avons-nous, avec Mariana Enriquez, une nouvelle reine de l’horreur? Après le troublant roman Notre part de nuit, récompensé notamment du Prix des libraires du Québec, elle nous prouve sa maîtrise du code horrifique avec ce très dérangeant recueil de nouvelles. Fantômes, vengeances, malédictions, hantises…»

Autrice

Mariana Enriquez

Mariana Enriquez (Buenos Aires, 1973) a fait des études de journalisme à l’université de La Plata et dirige Radar, le supplément culturel du journal Página/12. Elle est l'autrice d'un roman et de deux recueils de nouvelles traduits de l'espagnol au français par Anne Plantagenet (Éditions du sous-sol). Kazuo Ishiguro a dit de son univers qu'il était «la découverte littéraire la plus excitante [qu'il a faite] depuis longtemps.» Chez Alto, elle a publié Notre part de nuit, au format CODA, et Les dangers de fumer au lit.

Crédit photo: Nora Lezano

Nouveau programme de récompenses d'Alto Cliquez ici pour plus d'information