Annie Perreault

Les grands espaces

$14.99$24.95

Les grands espaces de Annie Perreault

Effacer
ISBN : N/A

Au Nord, Anna entreprend de traverser le lac Baïkal, immensité gelée vieille de vingt-cinq millions d’années, capable de l’avaler à tout instant. Un homme surnommé l’Ours la recueille dans son antre. À l’Ouest, la fougueuse Eleonore s’enflamme pour le cosmonaute Youri Gagarine sans jamais l’avoir rencontré. À l’Est, dans les années 1990, une jeune Anna partage avec Gaby l’étoile filante un compartiment à bord du Transsibérien. Au Sud, Celle qu’on ne voit pas recolle les fragments de vie qui s’infiltrent dans son roman. Tous sont liés par une volonté d’avancer à l’instinct avec dans le coeur une boussole cassée. 

Annie Perreault signe un roman polyphonique d’une rare puissance, une vaste tapisserie d’obsessions et d’illusions, de grands froids et de silences, le récit de traversées courageuses de géographies trop vastes pour s’y sentir chez soi. 

Première sélection - Prix des libraires du Québec
Coup de coeur Renaud-Bray

Échos

Isabelle Beaulieu

Lettres québécoises

★★★★
«[Ce livre] traverse des paysages comme autant de vies vécues, qui sont immenses, à l’image de l’étendue vertigineuse de la Sibérie, mais aussi tempétueuses et mélancoliques, comme l’âme russe.»

Sophie Mediavilla-Rivard

Montréal Campus

«La plume de l’écrivaine se trempe de sensualité en parlant [de ses personnages de femmes] et on ressent la chaleur des corps pulser en union avec les horizons blancs de la Sibérie.»

Marie Fradette

Le Devoir

«Roman du dépaysement, de la fuite, du voyage, de rencontres, Les grands espaces est aussi beaucoup un roman de contrastes. Entre les vastes étendues géographiques et l’intimité des relations humaines, entre les grands froids de Russie et les passions amoureuses, fulgurantes, les grands espoirs et les grands regrets, le roman de Perreault réunit ces forces dans ce qui se révèle être une quête de chaleur et de rapprochement.»

Léa Harvey

Le Soleil

«L’écrivaine invite ici ses lecteurs au voyage et les immerge dans une foule de paysages. Une courtepointe brodée de décors surréels qui bercent des personnages guidés par leur seul et unique instinct.»

Mario Cloutier

La Presse

★★★½
«Avec sa prose élégante, Annie Perreault laisse place à l’interprétation. Elle intercale avec finesse les divers fils narratifs pour tisser un portrait du courage au féminin.»

Chantal Fontaine

Les libraires

« Annie Perreault parsème ici et là des petits riens qui s’ajoutent et s’entremêlent tout en se jouant des structures du récit, sans en sacrifier le rythme. Sa plume, riche, sublime, nous charme dès les premières pages. » « Une lecture qui invite à porter le regard plus loin. »

Karyne Lefebvre

Pénélope

« C’est une très grande romancière, elle écrit vraiment joliment. Elle réussit à nous faire tomber en amour avec des personnages qu’on ne voit que passer, un peu comme si nous étions des passagers dans un train, dans le Transsibérien. »

Les confidences de froid d’Annie Perreault

Dans Douleur exquise, l’artiste Sophie Calle conjure la douleur causée par une rupture amoureuse en demandant à des amis ou rencontres de fortune de lui raconter le moment où ils ont le plus souffert. Inspirée par sa collecte de récits, au départ de mon double projet de traversée pour Les grands espaces –  écrire un roman sur le froid et la froideur dans les relations, et courir un marathon sur le lac Baïkal en plein hiver sibérien –, j’ai eu envie d’être accompagnée par « les froids des autres ».

Autrice

Annie Perreault

Née au milieu des années 1970 sur le boulevard Taschereau, Annie Perreault n’a d’autre choix que de grandir avec des envies de dépaysement. Elle fomente des plans d’évasion : chercher la beauté et la poésie dans les livres, les films et les voyages. Diplômée de l’Université McGill en études russes et littérature française, elle publie en 2015 L’occupation des jours (Druide), recueil qui lui vaut une mention d’honneur du prix Adrienne-Choquette. En 2018, La femme de Valence (Alto) est finaliste aux Rendez-vous du premier roman – Lectures plurielles puis paraît en France (Le Nouvel Attila) et en anglais au Canada (Qc Fiction). 

Crédit photo : Justine Latour

Fiche de lecture

Une fiche de lecture est disponible pour ce titre.