Prix littéraire

Emily St. John Mandel

Station Eleven

$12.99$29.95

Station Eleven de Emily St. John Mandel

Effacer
Sorry, this product is not available in your country ISBN : N/A

Le premier jour
Éclosion de la grippe géorgienne. On estime qu’elle pourrait contaminer 99% de la population.

Deux semaines plus tard
La civilisation s’est effondrée.

Vingt ans après
Une troupe présente des concerts et des pièces de théâtre aux communautés regroupées dans des campements de fortune. La vie semble de nouveau possible. Mais l’obscurantisme guette, menaçant les rêves et les espérances des survivants.

Roman phénomène publié dans une vingtaine de pays, Station Eleven illustre brillamment que l’art, l’amitié, la résilience et ce qui nous unit permettent de tout traverser, même une fin du monde.

Traduit par Gérard de Chergé

Titre original: Station Eleven

Prix des libraires du Québec
Révélation étrangère de l'année 2016 selon LIRE
Les libraires conseillent : sélection de septembre 2016
Prix Arthur C. Clarke
Coup de cœur Renaud-Bray
Le choix Châtelaine
Toronto Book Award
Morning News Tournament of Books
National Endowment for the Arts Big Read
Finaliste National Book Award
Finaliste Prix PEN/Faulkner
Finaliste August Derleth Award
Finaliste New Atlantic Independent Booksellers Association Book of the Year Award
Première sélection - IMPAC Dublin Award
Première sélection Bailey's Prize
Première sélection Andrew Carnegie Medal for Excellence in Fiction
Sélection « Les incontournables » Radio-Canada
Canada Reads 2023 Longlist

Échos

Chrystine Brouillet

Salut, Bonjour! Weekend

« Dans un style époustouflant qui transmet la nostalgie comme l’ironie, ce roman nous parle de mémoire, d’art, de courage : phénoménal, inoubliable! »

Anne-Josée Cameron

Radio-Canada cet après-midi

« Un livre absolument magnifique. »

Karine Vilder

Le journal de Montréal

« Emily St. John Mandel signe l’un des romans les plus terrifiants et bouleversants de la rentrée. »

Claudia Larochelle

Télé-journal, Radio-Canada

« Un roman magnifiquement maîtrisé. »

Sonia Sarfati

La Presse

« Une œuvre littéraire qui, vaste et ambitieuse, parvient à ne jamais perdre le cœur de vue. Et qui, puisant à plusieurs sources, étonne et rafraîchit. ★★★★ »

Ariane Gélinas

Les libraires

« Le talent d’Emily St. John Mandel, outre son écriture précise et évocatrice, réside dans les touches typiquement humaines qui caractérisent ses personnages, tout en contrastes. De plus, l’auteure cisèle des images inoubliables. »

Samuel Larochelle

Huffington Post Québec

Porté par une plume d’une qualité indéniable, Station Eleven souffle un vent de fraicheur dans l’univers littéraire post-apocalyptique.

Julie Roy

Châtelaine

« Dans un texte magnifique qui relève davantage du devoir de mémoire que de la science-fiction, on comprend que la survie de l’humanité pourrait bien ne tenir qu’à un fil. »

Catherine Lachaussée

Radio-Canada cet après-midi

« Un des plus beaux livres que j’ai lus. »

Yann Martel

« Un roman dystopique d’une grande force, livrant des images qui me hantent toujours. »

Patrick Bergeron

Nuit blanche

« Comme roman post-apocalyptique, Station Eleven fait partie de ce qui s’est écrit de mieux depuis La route de Cormac McCarthy et la trilogie MaddAddam de Margaret Atwood. L’écriture est percutante et soignée. Les clichés, très peu présents. Les amateurs de science-fiction seront séduits par l’intrigue impeccablement conçue et par les allusions à Star Trek ou Doctor Who. Et comme roman tout court, Station Eleven est susceptible de contenter le lecteur le plus exigeant. […] Bref, un roman grandiose. »

Marie-Josée Demers,

M 103,5 FM

«Un livre qui frappe l’imaginaire comme une masse… On peut facilement se projeter et croire à ce monde aussi vraisemblable que déstabilisant.»

Annie Cloutier

Les matins éphémères, CKRL

« Extraordinaire! Vous ne pourrez pas poser le livre tant que vous ne l’aurez pas terminé. »

Alexandra Mignault

Les libraires

« Une œuvre brillante et prenante, qui met en lumière la fragilité de notre monde. »

Jean Barbe

Le journal de Montréal

« C’est beau, c’est bon, c’est très bien fait. Ça donne plus au lecteur qu’un bon divertissement. Ça porte aussi à réfléchir… »

George R. R. Martin (Le trône de fer)

« Un livre dont je me souviendrai longtemps et auquel je reviendrai.»

Les Inrockuptibles

« Révélation de cette rentrée. »

Vogue (France)

« Révélation de la rentrée littéraire Station Eleven d’Emily St. John Mandel nous plonge dans un monde post-apocalyptique. Aussi effrayant que fascinant. »

LIRE

« De prime abord, on pourrait penser qu’il s’agit d’un roman classique de science-fiction sur la fin du monde. Pourtant, Station Eleven est bien plus que cela et se lit comme un traité philosophique sur la condition humaine. »

Marie-Claude Rioux

Hop! Sous la couette

« Un roman porté par l’espoir, parfaitement maîtrisé et redoutablement efficace. »

Patrick deWitt (Les frères Sisters)

« Un roman dystopique profondément troublant qui comporte également des moments d’une grande tendresse. Emily St. John Mandel fait naître des images indélébiles, et son écriture est d’une élégance pure. »

The New York Times

« Mandel est capable de faire ressentir l’intense émotion d’existences fauchées par une époque terrible. »

Entertainment Weekly

« Ce n’est pas une histoire de crise et de survie. C’en est une d’art, de famille, de mémoire, de communauté et de courage, du terrible courage qu’il faut pour jeter sur le monde un regard neuf et plein d’espoir. »

Kirkus

« Une vision ambitieuse d’un monde où certains tentent de préserver l’art, la culture et la gentillesse. Un roman éclatant. »

Boston Herald

« Station Eleven va changer le genre postapocalyptique. »

Brigitte Latour

Flèche Mag

«Prendre conscience de la fragilité du monde avec une écriture éblouissante et percutante.»

Marie-Hélène Poitras

Le Devoir

«Station Eleven est avant tout un roman humaniste, qui montre ce qu’il y a de beau en nous et pose de grandes questions.»

Autour de Station Eleven | Emily St. John Mandel

Station Eleven : Révélation étrangère de l’année selon LIRE

Pour découvrir l'opinion du Club de lecture

« Station Eleven, un récit post-apocalyptique prenant et hors du commun. » – Monique Roy, Châtelaine

Emily st john mandel crédit photo Sarah Schatz

Emily St. John Mandel

«Il n’y a rien de frivole dans les pratiques artistiques, autant dans notre société que dans le monde post-apocalyptique du livre.» Station Eleven est plus qu’un roman post-apocalyptique. On y raconte la reconstruction de la civilisation après une terrible épidémie et l’importance de l’art dans cette épreuve difficile.

Emily st john mandel crédit photo Sarah Schatz

Autrice

Emily St. John Mandel

Emily St. John Mandel est l’autrice de six romans, dont le plus récent est La mer de la tranquillité. Parmi ses œuvres précédentes, L’hôtel de verre a figuré sur la liste des livres préférés du président Barack Obama en 2020, a été finaliste au prix Scotiabank Giller et traduit en vingt-trois langues. Station Eleven, finaliste pour le National Book Award et le PEN/Faulkner Award, a remporté le prix Arthur C. Clark en 2015, entre autres honneurs. Le livre a également été traduit en trente-six langues et fait l’objet d’une série télévisée sur HBO Max. L’écrivaine vit à New York. 

Crédit photo : Sarah Shatz

Fiche de lecture

Une fiche de lecture est disponible pour ce titre.

Nouveau programme de récompenses d'Alto Cliquez ici pour plus d'information