Marina Lewycka

Une brève histoire du tracteur en Ukraine

$14.99$28.95

Une brève histoire du tracteur en Ukraine de Marina Lewycka

Effacer
ISBN : 978-2-923550-12-1

Quand leur père Nikolaï, veuf depuis peu, leur annonce qu’il compte se remarier avec Valentina, Vera et Nadezhda comprennent qu’il va leur falloir oublier leurs vieilles rivalités pour voler à son secours. Car Valentina a cinquante ans de moins que lui, des ogives nucléaires en guise de poitrine, et un certain penchant pour les plats surgelés ! Mais surtout, elle est prête à tout pour assouvir sa quête du luxe à l’occidentale. Tandis que Nikolaï poursuit tant bien que mal son chef-d’oeuvre – une grande histoire du tracteur et de son rôle dans le progrès de l’humanité – les deux soeurs passent à l’action. Commence alors une bataille épique pour déloger l’intruse aux dessous de satin vert, sur fond de secrets de famille.

Traduit par Sabine Porte

Titre original: A Short History of Tractors in Ukrainian

Coup de coeur Renaud-Bray
Choix du magazine 7 jours
Sélection «On aime» des libraires d’Archambault

Échos

Janette Bertrand

Radio-Canada

« C’est le roman que j’aurais aimé écrire ! »

Danielle Laurin

Radio-Canada

« Pensez à une sorte de Petite vie à l’ukrainienne, dans un contexte british. Hilarant, vraiment ! »

Christian Desmeules

Le Devoir

« … une comédie familiale à saveut typiquement anglaise faite d’humour, de dérision, de tendresse et de… légèreté. »

Coup de pouce

« Touchant et très drôle. »

David Homel

La Presse

« Un roman comique qui n’a pas peur de son genre. »

Manon Guilbert

Journal de Montréal

« À lire en sirotant une petite vodka glacée ! »

Isabelle Richer

Sans détour (Radio-Canada)

« C’est baroque, tordant et touchant à la fois ! Je vous somme de le lire. C’est infaillible ! Une alternance parfaite entre le drame et la comédie. »

Héléna Villovitch

ELLE France

« Voici un livre avec lequel on est vite repéré dans les transports en commun, car il provoque une tendance irrépressible aux gloussements à chaque page. »

Livres Hebdo

« Réussi et vraiment drôle, ce premier roman est un vaudeville où la gravité pointe sous un redoutable humour pince-sans-rire. »

Point de vue

« Les dialogues étincellent, un humour décapant… un bijou ! »

London Sunday Times

« Drôle et émouvant. Quand un veuf ukrainien, résidant depuis longtemps en Grande-Bretagne, tombe amoureux d’une aventurière au décolleté extravagant en quête d’un passeport pour la prospérité… »

The Times Literary Supplement

« Intelligent, bien écrit, plein de vie et de compassion. »

Financial Times

« Fantastique ! Intelligence, humour, des dialogues pétillants, des personnages pleins de vie et un esprit généreux. »

New Statesman

« Un roman divertissant, aussi original que son titre, qui fourmille de personnages inattendus. Ces émigrés ukrainiens qui cherchent à se fondre dans la vie conformiste anglaise sont dépeints avec beaucoup de lyrisme et un humour mordant. »

The Daily Telegraph

« Le roman de Marina Lewycka dissèque à merveille l’expérience de l’immigrant d’Europe de l’Est. Entre bien-être et horreur, confiance et suspicion, il nous offre une somptueuse moisson de vérités sur la famille. »

The Times

« Splendide, attachant, extrêmement sombre et drôle ! »

The Economist

« Un portrait exubérant de sénilité, de luxure et d’avidité… un petit bijou ! »

The Guardian

« C’est très rare qu’un premier roman soit aussi merveilleux : quel livre précieux! »

Autrice

Marina Lewycka

Marina Lewycka est née à la fin de la guerre de parents ukrainiens dans un camp de réfugiés à Kiel, en Allemagne, et a grandi en Angleterre, où elle vit aujourd’hui. Une brève histoire du tracteur en Ukraine, premier roman à la destinée exceptionnelle, a été best-seller en Angleterre où il s’est vendu à plus d’un million et demi d’exemplaires, a remporté le SAGA Award for Wit, le prix Bollinger Everyman Wodehouse for Comic Fiction et a été traduit en trente-deux langues. Par la suite, elle a publié Deux caravanes, Des Adhésifs dans le monde moderne et Traders, hippies et hamsters, également traduits dans de nombreux pays.

Crédit photo : Ben McMillan