Prix littéraire

Marie Hélène Poitras

Griffintown

$9.99$22.95

Griffintown de Marie Hélène Poitras

Effacer
ISBN : N/A

Le jour se lève sur Griffintown après le temps de survivance, les mois de neige et de dormance.

Hommes et chevaux reprennent le chemin de l’écurie. L’hiver a eu raison de quelques-uns. Certains, comme John, reprennent le collier comme on renoue avec une mauvaise habitude. Pour d’autres, qui traînent plusieurs vies derrière eux, il s’agit souvent du cabaret de la dernière chance. Marie, la Rose au cou cassé, cherche quant à elle un boulot qui la rapprochera des chevaux. Elle ignore ce que lui réserve l’été, le dernier de Griffintown. Car tandis qu’une procession de désespérés défile vers le Far Ouest à la recherche d’une maigre pitance, la Mouche ourdit sa vengeance.

Histoire de meurtre, d’amour et d’envie dans un décor où tous les coups sont permis, Griffintown expose au grand jour l’intimité des cochers du Vieux-Montréal, ces cow-boys dans la ville. Un détournement habile, porté par une langue sensible et rude, du western spaghetti sauce urbaine.

Prix France-Québec
Finaliste - Prix Ringuet de l'Académie des lettres du Québec
Finaliste - Prix des lecteurs émergents de l'Abitibi-Témiscamingue
Sélection Meilleurs romans 2012 de La Presse

Échos

Daniel Marois

Huffington Post

« Le tour de force du roman est de parvenir à évoquer cet univers obsolète et misérable et à le faire monter en puissance, le rendant sympathique et vivant. Il y a quelque chose d’un grand écrivain chez Marie Hélène Poitras. »

Chantal Guy

La Presse

« Avec Griffintown, Marie Hélène Poitras propose un western poétique dans l’univers des cochers du Vieux-Montréal, ces derniers cow-boys urbains au même tragique destin que leurs montures. Une virée dans le «Far-Ouest» qu’on n’est pas près d’oublier. »

Danielle Laurin

Le Devoir

« Tout de suite, c’est frappant. Sa plume s’est affinée. À la fois ailée et solidement implantée dans le concret, elle est plus dense, embrasse plus large. Et ça coule ; on dirait une danse. […] On pense à Michel Tremblay et à ses personnages colorés auxquels il est impossible de ne pas s’attacher. »

Martine Desjardins

L’actualité

« Un roman qui a l’âpreté des grands westerns de Cormac McCarthy. »

Salon double

« Poitras multiplie avec panache les portraits plus grands que nature et les déclarations fougueuses, de celles qui auraient pu être prononcées par un Clint Eastwood imperturbable, les yeux rivés sur le lointain. »

Monique Roy

Châtelaine

« Un univers sombre éclairé par une écriture prenante. Un salut à la résilience d’hommes abîmés. Une réflexion sur le progrès sauvage et l’appât du gain. »

Lisanne Rhéault-Leblanc

7 jours

« Dès les premières pages, Poitras brouille bien les pistes temporelles, nous faisant croire qu’on est en plein coeur du Far-West… malgré la présence de condos et de voitures. Voilà qui donne une idée du ton de ce roman, à cheval sur deux époques et jouant avec beaucoup de maîtrise avec les codes du western. »

Sylvain Sarrazin

Entre les lignes

« De son style affûté, l’auteure met en selle une galerie de personnages, étranges et irrésistiblements attachants. […] Incontestablement original, Griffintown plante une ambiance insolite. »

Dominique Blondeau

Ma page littéraire

« Roman sensuel aux odeurs fortes. Roman combien original et savoureux dans la production littéraire de ce printemps. »

Ma mère était hipster

« Beau roman qui nous plonge dans un univers peu souvent dépeint et qui se lit avec beaucoup de bonheur. […] Un Montréal comme on le voit peu souvent et qui, malgré la noirceur qui plane au-dessus de ce coin de la ville, demeure fascinant. »

Livresquement boulimique

« Marie Hélène Poitras a une écriture pesée, précise et mélodieuse. […] L’intrigue se déploie lentement comme un fruit qui arrive à maturité à son juste rythme, tout en délicatesse. ★★★★ »

Yvon Paré

Littérature du Québec

« Un véritable western où les bons et les mauvais s’affrontent comme au temps de Jessy James et d’Hopalong Cassidy. […] Un formidable voyage dans un monde peu connu. »

Sylvianne Blanchette

Librairie Vaugeois

« Découvrez ces personnages et ces endroits, le tout empreint d’une juste dose du caractère sauvage de ces humains et de leur bêtes, de sensualité et de mystère. Vous non plus, vous ne voudrez pas quitter Griffintown. »

Elisalit

« Un coup de cœur! […] 5 étoiles pour l’écriture efficace et la voix intérieure de cette histoire. Ça faisait longtemps qu’un roman québécois ne m’avait pas charmée comme ça. »

Coup de pouce

Coup de cœur de la rédaction

« Truffé de références western, ce roman à la fois pudique et caustique étonne d’abord, puis nous touche en plein cœur. »

Les mots d'Isabelle - Radio-Canada

« Marie Hélène Poitras propose ici une histoire très originale de cow-boys modernes. C’est avant tout un formidable roman d’atmosphère avec ses odeurs fortes d’écurie, ses personnages intrigants et ses règlements de compte. Vous ne verrez plus jamais les cochers du même œil ! »

Andrée Poulin

Divines tentations - Radio Canada

« Un roman absolument passionnant ! »

Billy Robinson

Culturils

« Marie Hélène Poitras signe ici un roman au style unique et complètement assumé ! Véritable western moderne, où meurtres, règlements de compte, intrigues et ténacité sont au rendez-vous ! […] Ne vous empêchez pas de savourer ce délicieux moment de bonheur, à la lecture de ce roman déroutant ! Une jeune auteure à découvrir et surtout, à suivre ! »

Paul Jacques

Revue Le Clap

« Un roman qui étonne et séduit tant par son brio narratif que stylistique. M. H. Poitras : une auteure à suivre de près ! »

Le libraire

« Un livre qui se lit d’un trait, savoureux comme un bon verre de whisky. »

Claire Groulx-Robert

Bible Urbaine

« Cette œuvre reflète non seulement l’amour indéniable que porte l’auteure pour les chevaux, qui a été inspirée de son propre vécu en tant que cochère, mais aussi un quartier populiste au bord de l’effondrement, pressé de toutes parts par l’essor immobilier. »

Anne Michaud

Bernier et cie - Radio-Canada

« C’est une très belle plume que celle de Marie Hélène Poitras. »

Pascale Milot

Montréal centre-ville

«Alors que les calèches ont disparu du paysage montréalais, il nous reste Griffintown de Marie-Hélène Poitras.»

Denis Gamache nous parle de Griffintown

Les grands romans débutent sur des images fortes : Griffintown n’échappe pas à la règle. La botte de Paul, perdue et retrouvée, marque l’imaginaire du lecteur dès qu’elle est évoquée. Symbole western par excellence, elle est le coup de pied dans la porte d’entrée du Horse Palace, huis clos de…

Autrice

Marie Hélène Poitras

Fascinée par les liens qui existent entre musique, mots et images, par l’art de raconter des histoires et les personnages plus grands que nature, Marie Hélène Poitras invente des univers singuliers portés par une écriture foisonnante. L’écrivaine montréalaise née à Ottawa a reçu le prix Anne-Hébert pour son premier roman, Soudain le Minotaure (2002). Son recueil de nouvelles La mort de Mignonne et autres histoires (Alto, CODA, 2017) a été finaliste au Prix des libraires du Québec. Alors que Griffintown (prix France-Québec et finaliste au prix Ringuet) lui a été inspiré par son expérience de cochère dans le Vieux-Montréal, La désidérata, son troisième livre publié chez Alto, s’est nourri de ses pérégrinations dans la campagne française.

Crédit photo : Charles-Olivier Michaud

Fiche de lecture

Une fiche de lecture est disponible pour ce titre.