Prix littéraire

Heather O'Neill

Hôtel Lonely Hearts

Ce sublime roman est disponible en livre audio sur Ohdio

$13.99$29.95

Hôtel Lonely Hearts de Heather O’Neill

Effacer
ISBN : N/A

Dans un orphelinat de Montréal, toutes les filles s’appellent Marie, et tous les garçons, Joseph. Mais parmi la grisaille des enfants abandonnés brillent deux étoiles : Rose et Pierrot.

Les deux orphelins se produisent en spectacle devant de riches Montréalais pendant les Années folles. Il joue du piano, elle danse, et ils rêvent ensemble de fonder le plus grand cirque du monde. Arrivent plutôt la Crise, la pauvreté crasse et une double plongée dans l’univers interlope. La Dépression est cruelle aux rêveurs, qui continueront pourtant de chercher à se réunir au clair de la lune.

L’autrice de La vie rêvée des grille-pain signe un conte sentimental d’une magie brute, porté par un érotisme troublant, où la misère se voile de paillettes et l’amour a raison de toutes les tempêtes.

Traduit par Dominique Fortier

Titre original: The Lonely Hearts Hotel

Prix Paragraphe Hugh MacLennan
Prix de la fondation Cole (pour la traduction)
Coup de cœur Renaud-Bray
Le choix de Châtelaine
Les libraires conseillent : mars 2018
Sélection «Défi lecture : 12 livres à lire en 2019» de Ici Radio-Canada
Liste préliminaire du Prix des libraires du Québec 2019

Échos

René Homier-Roy

Culture Club, Radio-Canada

«Tellement délicieux!»

Danielle Laurin

Elle Québec

«Un coup de maître. […] On est à la fois dans un roman social et historique, un roman d’amour, d’aventures, d’apprentissage, et une saga tragique. C’est dur, c’est cruel, mais la sensibilité afflue à tout moment. On est dans la noirceur la plus absolue tout autant que dans l’émerveillement, l’enchantement.»

Jérémy Laniel

Voir

«Énumérer les scènes cruelles qui sont légion dans ce livre donnerait l’impression de tenir entre nos mains un roman noir, alors que de parler seulement du désir qui propulse Pierrot et Rose en ferait un roman d’amour. Pourtant, c’est exactement entre les deux que le livre excelle : par la vivacité, l’humour et l’intelligence qui caractérisent le style de O’Neill. De l’invraisemblable, elle en fait du vrai, des embâcles et des désastres, elle en fait du beau. Après quelques pages, on la suivrait n’importe où. II est précieux de pouvoir désormais la fréquenter, car elle est sans nul doute l’une des écrivaines les plus douées de sa génération.»

Laïla Maalouf

La Presse +

«Époustouflant roman. […] Heather O’Neill fait revivre avec magie et émerveillement un Montréal clinquant – magnifique aux yeux des deux orphelins qui arpentent ses bas-fonds, Rose et Pierrot, et fascinant malgré la pauvreté, le crime et la violence qu’il abrite.»

Franco Nuovo

Radio-Canada

«Hôtel Lonely Hearts est roman ambitieux et merveilleux. Un voyage aussi. Un fabuleux voyage. Un voyage d’une poésie enveloppante qui laisse au fond de nous, une fois la lecture terminée, un vide. Heureusement, les personnages refusent de nous quitter pour nous éviter de vivre l’abandon. Ils restent avec nous longtemps, longtemps, longtemps…»

Claudia Larochelle

RDI Matin

«Une auteure formidable, elle a une plume extraordinaire.»

Carmen Bourque

Blogue ARTV

«Heather O’Neill livre ici un roman éblouissant. Son imagination foisonnante, son sens de l’observation et ses images étonnantes ou poétiques charment tout au long de ce volumineux roman.»

Sélection Les romans d’ici qu’on a adorés 2018

Jean-Paul Beaumier

Nuit Blanche

«Hôtel Lonely Heart, de Heather O’Neill, confirme avec brio ce que La vie rêvée des grille-pains, son précédent livre, nous révélait : une auteure en parfaite maitrise des techniques narratives au service d’une imagination fertile.»

Danielle Paré

Cochaux Show CFLX 95,5

«J’avais l’impression de lire de la poésie à travers un roman. Les phrases sont joliment tournées, font jaillir toutes sortes d’images, des belles comme des moins belles, et on a droit à une fin à laquelle on ne s’attend pas du tout. C’est juste parfait comme livre […]»

Jérémy Laniel

Lettres Québécoises

«Amour, violence et cruauté au cœur d’un Montréal en pleines Années folles, on dirait Dickens dans ses meilleurs jours.»

Monique Roy

Châtelaine

« Fascinant. […] On aime le portrait du monde interlope de Montréal entre les guerres de 1914 et de 1939, magnifié par la plume magique de l’auteure.»

Anne-Josée Cameron

ICI - Radio-Canada Québec

«Un roman très réussi, beau, poignant, qui sous des dehors de conte de fées, cache un monde où vivre est un acte de foi.»

Billy Robinson

Librairie de Verdun

«Ce roman vous bouleversera. Grande “conteuse”, Heather O’Neill vous passionnera avec cette histoire d’amour … plus fort que tout! À découvrir absolument!»

Publishers Weekly

«À travers une histoire d’amour aux proportions épiques, l’excellent roman de O’Neill sonde les profondeurs du bonheur comme du désespoir. […] Il jettera un sort sur les lecteurs dès la première page.»

Emily St. John Mandel

«O’Neill est une écrivaine extraordinaire et son roman est exquis. […] Elle a fait de la tristesse son sujet, mais ce serait terriblement réducteur de dire que son livre est triste, car il est aussi joyeux, drôle et incroyablement vivant.»

Christian Desmeules

Le Devoir

★★★ 1/2

«Un conte immoral à la beauté triste et tragique.»

National Post

«Hôtel Lonely Hearts est un voyage à travers Montréal, parcourant les royaumes de l’innocence, les quartiers empreints de nostalgie et les zones de cruautés. […] C’est une saga tentaculaire qui amalgame le conte de fées à l’histoire sociale, en suivant deux orphelins dans leurs multiples combats contre un monde hostile.»

Jessica Dosti

Métro

«Voilà une grande et belle histoire d’amour. De celles qui font rêver […]. Ce qui frappe dans l’écriture de la Montréalaise Heather O’Neill, c’est sa capacité à donner vie à ses personnages dans une prose sensible.

Quill & Quire

«La réussite de ce roman réside dans ses personnages profondément adorables qui naviguent dans un monde à la fois brutal et mélancolique. […] Le grotesque et le plaisir se côtoient dans Hôtel Lonely Hearts

Sonia Sarfati

Culture Club, Radio-Canada

«Une écriture extraordinaire, une écriture de poète. Formidablement bien traduit. L’auteure trouve la beauté et la lumière dans la noirceur.»

Club de lecture

Châtelaine

«L’écriture est riche d’expressions délicieuses et évocatrices, la poésie qui émane de certains passages descriptifs est superbe.»

Jérémy Laniel, 

Y a pas deux matins pareils, Radio-Canada

«C’est rare de lire sur le Montréal anglophone des années 20 et Heather O’Neill le donne à lire de façon splendide !»

Cochaux Show, CFLX 95,5

«Une plume magnifique […]. Un roman grandiose, sublime, des pages et des pages d’une élégante sensualité.»

Madame lit

«Heather O’Neill possède une plume magnifique. Le lecteur sent tout le travail qu’elle a réalisé pour créer des phrases poétiques, des descriptions féériques. Les images des orphelins ont quelque chose d’unique qui transcende le réel. Ils apparaissent comme des êtres d’un conte de fées imbibés de flocons de neige.»

Booklist

«C’est une tragicomédie brillante, une histoire d’amour mélancolique qui fait revivre les beaux jours des revues théâtrales.»

David Trudeau-Fournier

Impact Campus

«Une œuvre puissante remplie de douceur, d’imagination et de douleur.»

Hop! Sous la couette.

«L’atmosphère qui se dégage du roman est envoûtante. Mais ce qui rend la lecture du roman si addictive, c’est le style de l’auteure; ses descriptions, ses métaphores, ses apartés, ses comparaisons et petites anecdotes sont tout simplement grisantes.»

Richard Migneault

Polar, noir et blanc

«Cette écriture splendide, parsemée d’analogies d’une poésie urbaine atypique, d’un sens de l’humour subtil, nous raconte une histoire d’une beauté féroce dans un monde où la laideur se niche dans l’insensibilité des exploiteurs et des profiteurs. Heather O’Neill sait comment raconter une histoire, il ne vous reste plus qu’à ouvrir les yeux de votre cœur et à vous laisser charmer par ce talent à découvrir.»

Suzanne Dion

Samedi de lire

«C’est triste et lumineux à la fois. C’est une écriture très originale, un peu funambule, remplie d’images.»

Hôtel Lonely Hearts

Autrice

Heather O'Neill

Née à Montréal, Heather O’Neill est diplômée de l’Université McGill. Elle a remporté deux fois le Prix Paragraphe Hugh MacLennan et s’est vu remettre le Writers’ Trust Fellowship. Son premier roman, La ballade de Baby, lui a valu l’estime des lecteurs et de la critique. L’écrivaine, à « la griffe reconnaissable entre toutes » (Montreal Gazette), habite toujours la métropole, une ville dont elle s’inspire. Hôtel Lonely Hearts, La vie rêvée des grille-pain et Mademoiselle Samedi soir ont tous été traduits et publiés chez Alto.

Crédit photo : Julie Artacho