Heather O'Neill

La vie rêvée des grille-pain

$12.99$27.95

La vie rêvée des grille-pain de Heather O’Neill

Effacer
ISBN : N/A

Il était une fois un ours et un Tzigane, une troupe de clones du grand Noureev, des anges descendant du ciel par milliers le jour du Débarquement, des bébés que l’on ramasse sur la plage à marée basse, une androïde capable de goûter l’humour…

La vie rêvée des grille-pain est un coffre aux trésors où entre un peu de magie, et où l’on trouve, pêle-mêle, des poupées et des animaux qui parlent, des bouteilles jetées à la mer, un soldat au cœur d’automate, des filles aux noms de fleurs et des enfants-oiseaux.

Remarquable conteuse capable de broder les plus fines images à partir du matériau le plus brut, la Montréalaise Heather O’Neill signe un envoûtant florilège de contes de fées pour adultes, des histoires émouvantes, étranges et fantasques à déguster yeux grands ouverts, comme dans un rêve éveillé.

Traduit par Dominique Fortier

Titre original: Daydreams of Angels

Finaliste – Prix Scotiabank Giller
Finaliste – Prix Paragraphe Hugh MacLennan
Coup de coeur Renaud-Bray

Échos

Manon Dumais

Le Devoir

« Flirtant avec le sordide, la pauvreté, la solitude et l’injustice sociale, à l’instar de Dickens, la romancière transcende d’un récit à l’autre la laideur du monde par la poésie. »
★★★★

Chrystine Brouillet

Salut Bonjour

« En lisant ces contes de fées pour grandes personnes où la fantaisie épouse la compassion pour tous les malmenés de ce monde, où la poésie flirte constamment avec la rudesse de la vie quotidienne, où le fantastique nous paraît si possible, on ne peut s’empêcher de croire qu’Heather O’Neill est une Mélusine qui peint l’humanité avec les couleurs de Chagall. »

Josée-Anne Paradis

Les libraires

« [Ces récits] déposent tous un brin de magie au creux de l’esprit d’un lecteur avide de découvertes, autant en raison des histoires inventées que de la plume hautement inventive et vive d’O’Neill. »

Karyne Lefebvre

Dessine-moi un dimanche (Radio-Canada)

« Un coup de coeur instantané. »

Fabien Déglise

Le Devoir

«[L’auteure] manie avec délicatesse l’ombre et la lumière, elle fait passer sa plume dans le sillage des Samuel Beckett, des Jean Genest, avec ce regard minutieux pour la mémoire des lieux et pour la vie des gens qui les ont habités, avec toujours en trame de fond l’amour, l’abandon et une sensualité remarquable.»

Valérie Lessard

Charlesbourg Express

«Ce recueil de contes pour adultes changera quiconque le lira. Après chaque histoire, on devient quelqu’un d’autre, car le devoir du conte est de faire grandir son lecteur. Avec son regard lucide sur le monde qui nous entoure, O’Neill nous transporte avec sa plume ironique, attendrissante et authentique.»

Jean-Louis Trudel

Brins d'éternité

«[L’]écriture d’O’Neill est à son meilleur quand elle opte pour le merveilleux le plus débridé, en imaginant les affres des poupées usagées ou la détresse d’un avorton d’androïde. À lire, donc, pour l’exubérance d’une imagination rare et précieuse.»

Jean-Paul Baumier

Nuit Blanche

«La force de ces récits, qui épousent les lois du conte en les renouvelant d’un texte à l’autre, repose en grande partie sur l’habileté de Heather O’Neill à conduire ses histoires, à manier le storytelling avec une évidente adresse et un plaisir tout aussi évident.»

Josée Bonneville

Arts et lettres (Radio Ville-Marie)

« Si vous aimez qu’on vous étonne, La vie rêvée des grille-pain est pour vous. »

Françoise Genest

Avenues.ca

« La vie rêvée des grille-pain fait naître de minifilms aux atmosphères variées et efficacement dépeints. Heather O’Neill a une écriture cinématographique et multiplie les clins d’oeil culturels, religieux ou historiques. Un pur ravissement. »

Brigitte Latour

Flèche

« Un pur plaisir. »

Julie Roy

Coup de pouce

« La vie rêvée des grille-pain […] démontre avec brio l’imagination foisonnante de l’auteure. »

Marie-France Bornais

Journal de Québec

L’écrivaine montréalaise Heather O’Neill propose une incursion dans un univers complètement déjanté, fantaisiste et magique – un vrai recueil de contes de fées pour adultes.

Quill & Quire

« La prose de Heather O’Neill prend toute son ampleur dans ce recueil qui célèbre la magie et la folie de ceux que la société met souvent à l’écart. »

Maclean’s

« Magique et inventif. »

National Post

« De manière tout à fait caractéristique, la langue dans La vie rêvée des grille-pain est vive et enjouée, mais avec une note sous-jacente de cruauté qui ne fait qu’amplifier les battements du cœur de chaque histoire. »

NOW Magazine

« Les trames narratives sont ingénieuses, et l’écriture, tout aussi spectaculaire… Diablement bien écrites, ces merveilleuses histoires sont signées par quelqu’un qui est appelé à devenir une grande vedette. »

Jean-François Crépeau

Canada français

«La trame et le tissu littéraire de chacune des vingt nouvelles de La vie rêvée des grille-pain méritent autant d’attention que le plaisir qu’elles nous offrent.»

Montreal Gazette

« Ces histoires portent la griffe reconnaissable entre toutes de Heather O’Neill : dessinés avec compassion, des personnages issus des marges de la société vivent des moments de détresse, font preuve de résilience et trouvent parfois la rédemption. D’une simplicité trompeuse – personne ne manie la comparaison tout à fait comme O’Neill –, cette prose exprime parfois de véritables qualités musicales. »

Geneviève Blouin

Solaris

«Cette anglo-montréalaise possède une plume épatante !»

Karine Fortin

Page par page

«Les histoires font vibrer notre sensibilité, certaines plus que d’autres, notre compassion aussi, mais jamais notre pitié. Heather O’Neill fait adroitement ressortir la complexité des émotions.»

Heather O’Neill, fée marraine

«La possibilité de créer de sombres univers et d’y trouver dignité et magie, c’est là tout l’essentiel de l’écriture. L’obscurité jette un voile sur la beauté. L’humour est un don rare accordé à ceux qui ont eu un parcours difficile, comme un fanal qui chasse l’horreur.» Mondialement connue…

Autrice

Heather O'Neill

Née à Montréal, Heather O’Neill est diplômée de l’Université McGill. Elle a remporté deux fois le Prix Paragraphe Hugh MacLennan et s’est vu remettre le Writers’ Trust Fellowship. Son premier roman, La ballade de Baby, lui a valu l’estime des lecteurs et de la critique. L’écrivaine, à « la griffe reconnaissable entre toutes » (Montreal Gazette), habite toujours la métropole, une ville dont elle s’inspire. Hôtel Lonely Hearts, La vie rêvée des grille-pain et Mademoiselle Samedi soir ont tous été traduits et publiés chez Alto.

Crédit photo : Julie Artacho