À paraître

Heather O'Neill

Perdre la tête

$18.99$30.95

Perdre la tête, par Heather O’Neill, traduit par Dominique Fortier

Effacer
ISBN : N/A

Enfant gâtée et charismatique d’un baron du sucre, Marie Antoine est la reine des gamins du Mile doré. Jusqu’à ce jour de 1873 où elle fait la rencontre de la sombre et brillante Sadie Arnett. Elles se lient aussitôt d’une amitié tumultueuse qui les poussera vers des jeux de plus en plus dangereux, au point où on jugera nécessaire de les séparer.

Chacune de leur côté, les deux filles traversent leur adolescence, dansant entre innocence et dépravation. Pétillante et lumineuse, Marie Antoine recherche le plaisir et le luxe, tandis que Sadie plonge dans un Montréal misérable et malfamé où la classe ouvrière fomente une révolution. Toutes deux joueront un rôle inattendu dans les événements qui bouleverseront leur ville.

L’écrivaine Heather O’Neill livre ici un récit captivant sur une amitié si intense qu’elle change le cours de l’histoire. Perdre la tête est un roman puissant qui explore les questions de genre et de pouvoir, de sexe et de désir, et la force terrible du cœur humain.

Traduit par Dominique Fortier

Titre original: When We Lost Our Heads

— Mourons toutes les deux.
— Parfait!
— Et on se tue avec nos doigts? demanda Marie.
— Je vais emprunter les pistolets de mon père. Ils sont si beaux.

Échos

The Suburban

«Poignant et captivant… Une comédie noire purement et simplement distrayante, mais aussi incroyablement riche en métaphores. Heather O’Neill est, sans l’ombre d’un doute, maître dans l’art de raconter.»

BookPage

«Ces personnages fantastiquement tordus débordent de fourberie, de fiel et d’infamie, et bien qu’il soit pour ainsi dire certain qu’ils sont maudits, il est impossible de s’en détacher.»

Esi Edugyan

«Avec irrévérence et un charme fou, O’Neill nous entraîne dans les univers hauts en couleurs de Sadie et Marie, deux amies happées par le tourbillon des sombres passions qu’elles partagent et qui menacent de détruire le monde qu’elles connaissent. Perdre la tête est une variante à la fois charmante et troublante du roman historique, raconté avec l’esprit et l’empathie pour la folie humaine qui ont fait la réputation de Heather O’Neill.»

Toronto Star

«On reconnaît tout de suite la voix de Heather O’Neill. Elle est magique et ludique et, pour cette raison, capable d’accueillir les éléments plus sombres de l’histoire, rehaussant ainsi la tension. Cela confère aussi à son oeuvre un côté conte de fées.»

Maclean’s

«Férocement drôle et intelligent, Perdre la tête est l’exploration d’une révolution qui s’attaque autant à la question du genre qu’à celle des classes.»

Winnipeg Free Press

«[Un roman] qui combine la fantaisie, la prose somptueuse et l’agilité narrative qui sont la marque de Heather O’Neill et une critique mordante des questions de genre, de féminisme, de classe et de pouvoir.»

Autrice

Heather O'Neill

Née à Montréal, Heather O’Neill est diplômée de l’Université McGill. Elle a remporté deux fois le Prix Paragraphe Hugh MacLennan et s’est vu remettre le Writers’ Trust Fellowship. Son premier roman, La ballade de Baby, lui a valu l’estime des lecteurs et de la critique. L’écrivaine, à « la griffe reconnaissable entre toutes » (Montreal Gazette), habite toujours la métropole, une ville dont elle s’inspire. Hôtel Lonely Hearts, La vie rêvée des grille-pain et Mademoiselle Samedi soir ont tous été traduits et publiés chez Alto.

Crédit photo : Julie Artacho