Nouveau

Dominique Fortier, Nicolas Dickner

Révolutions

$14.99$24.95

Révolutions de Nicolas Dickner

Effacer
ISBN : 978-2-89694-197-1

Les révolutionnaires français ne se contentèrent pas de guillotiner le roi, de prendre la Bastille et de raccourcir bonne quantité d’aristocrates : ils renversèrent aussi le calendrier, créant douze nouveaux mois dont les noms étaient censés évoquer les divers moments de l’année : Vendémiaire, Pluviôse, Germinal…

Ce qu’on sait moins, c’est qu’ils en chassèrent aussi tous les saints qui leur rappelaient trop l’Ancien Régime, pour placer chaque jour de l’année sous les auspices d’une plante, d’un animal ou d’un outil censés incarner et exalter les vertus républicaines.

Le calendrier révolutionnaire utilisé de 1793 à 1806 semble ainsi procéder à la fois de l’herbier, du bestiaire et de l’encyclopédie.

Deux siècles plus tard, une paire de citoyens curieux, Dominique Fortier et Nicolas Dickner, ont chargé un certain Reginald Jeeves, ingénieux majordome informatique, de leur envoyer quotidiennement le mot du jour qu’ils revisiteraient jusqu’à combler les cases du calendrier.

Truffé de petites et de grandes révélations, Révolutions est une entreprise littéraire sans précédent qui décapite joyeusement les idées reçues.

Tirage limité à 1793 exemplaires pour la 1ère édition.
Tirage limité à 1806 exemplaires pour la 2e édition.

Finaliste - Prix Marcel-Couture

Échos

Jean-François Crépeau

Le Canada Français

Révolutions est […] un livre d’une grande liberté au « genre hybride ? Journalmanach ; éphémémoires ; calencyclopédie ? » comme le suggère Fortier. Un défi d’écriture dans le cadre fixe du calendrier républicain, de son vocabulaire, mais appuyé sur de vraies recherches documentaires.

France boisvert

Culture à la carte

« Pavé […] qui tient du tournoi imaginatif, de la virtuosité explicative, voire d’une entreprise échevelée où chacun doit sans relâche relever le défi d’écrire sur un thème nouveau, beau temps, mauvais temps. »

Le Devoir

« Livre impossible à résumer, projet vaste qui tient autant de l’abécédaire que de l’autobiographie, on aura compris qu’il y a dans ces pages beaucoup de savoirs volatils, de la curiosité à revendre, un bonheur ludique et contagieux pour les mots, les jours, les choses. »

La Presse

« Le résultat est aussi étonnant pour les auteurs que pour les lecteurs qui embarqueront dans leur aventure. Bien qu’il fourmille d’informations et de découvertes, Révolutions n’est pas seulement une espèce d’encyclopédie pour érudits, c’est aussi une plongée dans l’esprit créatif de deux écrivains, qui partagent leurs idées, leurs souvenirs, les instants du quotidien et quelques confidences. »

Impact Campus

« L’expérience est captivante. […] Le lecteur trouvera un immense plaisir à fouler le chemin ainsi tracé. »

Nightlife.ca

« Cet espèce d’almanach où s’insèrent confidences, fabulations et même recettes (!), se révèle un objet précieux et enrichissant; une vraie petite révolution littéraire qui meublera nos soirées d’automne. »

Les Méconnus

« Tout comme il faut une volonté de fer pour résister à la tentation de dévorer tous les chocolats d’un calendrier de l’Avent d’un seul coup, il semble peu probable que quiconque arrive à se limiter à une seule entrée par jour. »

René Homier-Roy

Culture Club

« Un beau et bon livre. Un formidable bouquin qu’on prend un plaisir infini à lire. »

L’actualité

« Par cette entreprise marathonienne, on découvre que leur curiosité pour la nature, l’histoire ou l’étymologie s’applique de façon presque obsessionnelle à tous les aspects de leur vie. Une raison de plus, de les fréquenter avec assiduité – quotidiennement. »

Le Canada Français

« Fortier et Dickner ont relevé, avec brio, le défi de s’inspirer d’un très riche lexique […] Le résultat de cette joute, qui s’appuie sur plus d’une année de recherches et d’écriture parallèle, s’avère une grande réussite grâce à l’intelligence et à la pertinence de leurs interventions, et aux qualités littéraires intrinsèques de l’écriture de chacun. »

Blogue artv

« Révolutions est un véritable livre objet, joliment illustré, tiré à 1793 exemplaires, pour être concept jusqu’au bout. Le résultat est un drôle d’ovni, vous vous en doutez bien. Empruntant à l’almanach, au récit, à l’essai, parfois même au livre de recettes, la qualité de Révolutions repose grandement sur les plumes incomparables de ses deux co-auteurs. »

Les Libraires

« Révolutions est un livre à ouvrir et à rouvrir. […] Un ovni littéraire comme on aime en voir de temps à autre ! »

Les Libraires

«[…]encyclopédie exquisément érudite mais sans prétention […] Révolutions ne ressemble à rien d’autre qu’à lui-même.»

Jean-François Crépeau

Passion chronique

« Intemporel par-dessus tout, je crois impossible de se lasser de sa lecture. »

Balsamine

Il était une fois, dans un royaume lointain, au fin bout du monde, une princesse du nom de Balsamine. Son mari le prince était très vieux et très sourd. En outre, il était passablement méchant. La princesse passait donc ses journées seule, à se promener dans les jardins méticuleusement entretenus…

Autrice | Traductrice

Dominique Fortier

Dominique Fortier construit depuis une quinzaine d’années une oeuvre singulière, au confluent de l’Histoire et de l’imaginaire. Son premier roman, Du bon usage des étoiles, a reçu le prix Gens de mer du festival Étonnants Voyageurs de Saint-Malo, alors que Au péril de la mer a été couronné par le Prix littéraire du Gouverneur général en 2016. Les villes de papier, une plongée dans l’univers de la poète Emily Dickinson, lui a valu le Prix Renaudot essai en 2020 et a été traduit dans une dizaine de langues. Les ombres blanches est son sixième roman.

Crédit photo : Carl Lessard

Auteur

Nicolas Dickner

Nicolas Dickner est né à Rivière-du-Loup, a voyagé en Amérique latine et en Europe avant de jeter l’ancre à Québec puis à Montréal, où il vit aujourd’hui avec sa famille. Il signe en 2005 Nikolski, qui remporte le Prix des libraires du Québec, le Prix littéraire des collégiens ainsi que le prix Anne-Hébert et qui est, à ce jour, traduit dans une dizaine de langues. Tarmac, son deuxième roman paru en 2009, est également traduit dans plusieurs pays. Six degrés de liberté est son troisième roman, il a obtenu le Prix littéraire du Gouverneur général.

Crédit photo : François Couture