Balsamine fait partie d’un plus grand tout nommé Révolutions, une colossale entreprise littéraire de Dominique Fortier et Nicolas Dickner. Puisant au vocabulaire foisonnant du calendrier révolutionnaire français, ils ont façonné un ouvrage hybride tenant à la fois de l’herbier, du bestiaire et de l’encyclopédie. Une ode à l’esprit et à l’imagination, truffée de petites et de grandes révélations.

Dominique Fortier construit depuis une douzaine d’années une œuvre singulière, au confluent de l’Histoire et de l’imaginaire. Son premier roman, Du bon usage des étoiles, a reçu le prix Gens de mer du festival Étonnants Voyageurs de Saint-Malo, alors que Au péril de la mer a été couronné par le Prix littéraire du Gouverneur général en 2016. Les villes de papier, une plongée dans l’univers de la poète Emily Dickinson, lui a valu le prix Renaudot catégorie essai en 2020. Chez Alto, elle a aussi publié Les larmes de saint Laurent, La porte du ciel et Pour mémoire : petits miracles et cailloux blancs, avec Raphaëlle Germain.

Mathilde Cinq-Mars a étudié les arts visuels à l’Université de Strasbourg et s’est spécialisée en illustration et en cinéma d’animation à l’Université Laval. Elle habite Trois-Rivières, sa ville natale, où elle poursuit sa pratique tout en étant copropriétaire d’une ferme florale. Elle a illustré, entre autres, les livres Gourmand Boréal (Michèle Genest) et Nos oiseaux (Éric Dupont), parus aux éditions du Marchand de feuilles.